Arthur Conan Doyle

Écrivain et médecin anglais, Sir Arthur Conan Doyle est né à Édimbourg le 22 mai 1859 et mort à Crowborough le 7 juillet 1930. Sir Arthur Conan Doyle a inventé le personnage de Sherlock Holmes et a écrit Le Monde perdu. Son œuvre est parsemée d'enquêtes à l'imagination féconde et de personnages emblématiques. Politiquement engagé, il a été anobli en 1902.

Sir Arthur Conan Doyle


De son vrai nom Arthur Ignatius Conan Doyle, il est le fils de Mary Foley et du peintre Charles Altamont Doyle, ainsi que le neveu de Richard Doyle, illustrateur de renom de l’époque victorienne. Il suit des cours à l’école des Jésuites de Hodder Place dans le Lancashire puis au collège de Stonyhurst. Il interrompt sa scolarité en 1875, l’éducation chrétienne ne lui convenant pas. C’est à ce moment qu’il décide d'entreprendre  des études de médecine,  lesquelles seront couronnées de succès à Édimbourg. Il devient médecin des troupes britanniques au moment de la seconde guerre des Boers en 1900 en Afrique du sud.


Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes 


C’est en 1887 qu'apparaît pour la première fois le personnage de Sherlock Holmes. Doyle s'inspire de son ancien professeur d’université, Joseph Bell, médecin et professeur de médecine écossais. Celui-ci poussait ses élèves à faire appel à la déduction logique, à analyser les gestes, l’accent, la manière de marcher d’une personne. Il expliquait pouvoir en déduire beaucoup et c’est cette aptitude hors du commun que Conan Doyle a repris pour son personnage de Sherlock Holmes. Joseph Bell comprit qu’il avait inspiré le célèbre personnage et ira même jusqu’à préfacer l’un des livres de Doyle. La première œuvre publiée de Doyle est Une Etude en rouge en 1887.


Sherlock Holmes apparaît dans de nombreuses nouvelles rédigées sur une période de trente-cinq ans mais surtout dans quatre romans policiers. Après Une Etude en rouge, Doyle publie Le Signe des quatre en 1890, Le Chien des Baskerville en 1902 et La Vallée de la peur en 1914.


Sherlock et Watson entrent dans l’histoire


Déjà dans Une Etude en rouge, c’est le docteur Watson qui narre l’histoire. C’est au numéro 3 de Lauriston Gardens qu’un homme est retrouvé mort ; seulement, aucune blessure ne permet de déterminer s’il s’agit là d’un meurtre. « Rache ! », soit, vengeance en allemand, est écrit sur un mur à l’endroit du drame. A partir de cette découverte, Sherlock Holmes a la lourde tâche de dérouler le fil rouge de l'ntrigue. Quel lien existe-t-il entre Jean Ferrier, assassiné par des Mormons en 1860 et la séquestration de Lucie, sa fille ?  Dans ce roman policier, toute la panoplie des talents de Sherlock Holmes est dévoilée : sa capacité de déduction, l’aspect scientifique de l’analyse, ses méthodes très éloignées de celles utilisées dans les livres policiers parus jusqu’alors. 


Le Signe des quatre, la deuxième aventure de Sherlock Holmes


L’histoire du Signe des quatre se déroule en 1888. Son sujet ? L’Inde coloniale, des trésors et des secrets, le chien Toby et Mary Morstan, future femme de Watson. Le début du roman met en scène Sherlock Holmes comme un personnage sulfureux, qui se drogue pour pallier son ennui. Il lui faut une affaire digne de ses capacités, pour l'en extraire. Il y a là la grande différence entre Sherlock Holmes et Watson : le premier enfreint les règles, il est extraverti autant que mystérieux, tandis que Watson est droit, guidé par une morale stricte. Toutefois, la nouvelle affaire proposée aux deux acolytes par Mary Morstan est plus qu’alléchante, il est question d’un père disparu, d’un rendez-vous et de perles envoyées chaque année sous couvert d’anonymat.


Le Monde perdu, l’invention d’un nouveau genre romanesque


Si Conan Doyle est connu pour avoir écrit Sherlock Holmes, il est aussi l’auteur d’autres ouvrages majeurs. Le Monde perdu, paru en 1912, est un roman d’aventures avec une grande dimension fantastique. Le journaliste Édouard Malone, inspiré par une interview avec le professeur Chalenger, est mû par le désir de se distinguer afin d’obtenir la main de la femme qu’il convoite. Il s’engage à partir à la recherche d’un monde perdu. Le professeur Chalenger affirme que des animaux présents depuis la nuit des temps vivent encore en Amérique du sud. Entre l’Amazone et l’Orénoque, précisément. C’est ainsi qu'Édouard Malone, John Roxton, voyageur de renom, et Monsieur Summerlee, un professeur d’anatomie, se rendent au bout du monde. Les trois compères, rejoints en route par le professeur Chalenger, partent en expédition à la recherche d’un monde dont l’existence est mise en doute par le public et les autres scientifiques. Ils découvrent un haut plateau peuplé d’animaux préhistoriques. S’ensuivent de fantastiques découvertes. Conan Doyle développe dans Le Monde perdu un imaginaire complexe et varié. Elle est sans conteste l’une des œuvres les populaires de Sir Arthur Conan Doyle.


Conan Doyle, un auteur engagé


Conan Doyle a été engagé politiquement, notamment à la suite de la seconde guerre des Boers en Afrique du sud au début du vingtième siècle. C’est un conflit qui oppose les Britanniques et les deux Républiques Boers indépendantes. Doyle écrit un court pamphlet La guerre en Afrique du sud : sa cause et sa conduite . Dans ce texte, il expose des arguments visant à justifier le rôle du Royaume-Uni dans l'événement au moment précis où le monde entier condamne ses actions. Dans la même lignée, il écrit également un pamphlet plus important intitulé La grande guerre des Boers. Conan Doyle se présente deux fois au Parlement avec le Parti des unionistes libéraux mais il n'est pas élu, malgré des résultats respectables. Par la suite, il écrit Le crime du Congo Belge afin de mettre en lumière les horreurs, dérives et crimes engendrés par le colonialisme. Il luttera notamment en faveur de la campagne de réforme État indépendant du Congo.


Un écrivain habité par ses personnages


Comme son personnage de Sherlock Holmes, Arthur Conan Doyle enquêta lui aussi sur deux affaires judiciaires. La première est celle de George Eladji et la deuxième celle d’Oscar Slater. L'intervention de Conan Doyle participa à faire libérer ces deux hommes, mettant ainsi en lumière les incohérences et zones d’ombres de ces deux faits divers. Notamment dans la deuxième affaire. D’origine allemande et de religion juive, Oscar Slater fut condamné à mort pour matraquage sur une dame de quatre-vingt-deux ans à New-York. Conan Doyle prit le dossier en main et publia un article qui, s'il n'eut pas les effets escomptés, conduisit néanmoins les deux témoins à retirer leurs dépositions : Oscar Slater fut libéré.


 L’héritage littéraire de Sir Arthur Conan Doyle


Sir Arthur Conan Doyle, devenu Sir car anobli pour son engagement politique ainsi que pour ses nombreux romans, nouvelles et poèmes, s'est éteint le 7 juillet 1930. Marié deux fois, père de cinq enfants, joueur de cricket reconnu, inventeur d’un personnage légendaire et d’un monde perdu peuplé de créatures préhistoriques : Sir Arthur Conan Doyle laisse à travers son œuvre une trace indélébile dans la littérature anglaise et mondiale. Aujourd’hui encore, son imaginaire reprend vie à travers des adaptations à l'écran (notamment dans le célèbre Jurassic Park réalisé par Steven Spielberg), dans des séries ou dans de nouvelles éditions.


 


 


 


 


 


 


 


 

Accueil Voir tous les auteurs