Virginia Woolf

Virginia Woolf est une romancière née le 25 janvier 1882 à Londres. Considérée comme une des principales écrivaines modernistes du XXe siècle, elle a marqué la société anglaise et a transcendé les frontières de sa plume lyrique.

Enfant fragile, elle suit une formation auprès de son père érudit et grandit dans une atmosphère littéraire. Lorsqu’elle perd ses parents à l’adolescence, Woolf plonge dans une première dépression nerveuse ; elle passera sa vie à combattre ses démons. Son déménagement à Bloomsbury lui apporte des nouvelles rencontres avec qui elle forme un cercle d’intellectuels. C’est dans ce groupe qu’elle fait la connaissance de Leonard Woolf, futur époux et fondateur des éditions Hogarth Press à ses côtés en 1917. Elle publie en 1915 Traversées (Voyage Out), premier roman qui précède de nombreux succès : Mrs Dalloway (1925), La promenade au phare* (To the Lighthouse, 1927), Orlando (1928) et Les Vagues (The Waves, 1937). Par ailleurs, l’écriture d’Orlando s’inspire de Vita Sackville-West, femme de lettres avec qui l’écrivaine a eu une liaison durant toutes les années 1920. L’œuvre de Woolf, que l’on qualifie de voix sensible de la littérature, ne s’arrête pas là. Militante pour le droit de vote des femmes et fortement impliquée dans la cause féministe, elle est à l’origine de plusieurs essais comme Une chambre à soi** (A Room of One’s Own, 1929) et Trois Guinées (Three Guinees, 1938). Apeurée par la folie qu’elle dit l’envahir, elle met fin à ses jours par noyade, laissant sur le bureau de son mari une dernière lettre poignante.

 

* aussi traduit sous le titre Vers le phare par Françoise Pellan, éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2012.

** aussi traduit sous le titre Un lieu à soi par Marie Darrieussecq, éditions Denoël, 2016.

  • Mrs Dalloway

    $220.00