Emile Zola

Né à Paris le 2 avril 1840, Emile Zola est, au-delà de son statut international de grand romancier français, un journaliste et homme public.

Chef de publicité à la librairie Hachette, il y publie sa première œuvre littéraire en 1864, Contes à Ninon. Il finit par quitter son poste pour vivre simplement de sa plume en 1866 et c’est un an après qu’il révèle ce qui est considéré comme son premier chef d’œuvre : Thérèse Raquin. Si on parle de lui comme le chef du naturalisme c’est notamment grâce à son œuvre en vingt volumes nommée Les Rougon-Macquart ; en mettant en avant un personnage par roman, Zola construit un panorama époustouflant de la société française (tel qu’avec Germinal où le monde ouvrier est écrit comme on ne l’avait encore jamais fait). Engagé, l’écrivain met au service de la justice sa notoriété et ses mots pour défendre le capitaine Dreyfus dans l’affaire éponyme en 1895. Son article « J’accuse » dans L’Aurore le pousse à l’exil pendant un an en Angleterre. À son retour, il se lance dans son dernier travail : une nouvelle série, à l’image des Rougon-Macquart, nommée Les Quatre Évangiles, avec comme quatrième roman Justice, à peine commencé lorsqu’il décède.

  • J'accuse

    $120.00