Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est né le 9 avril 1821 à Paris. Très jeune lorsque son père décède, l’enfant s’émancipe vite du cercle familial. Cette errance l’a mené à rencontrer de nombreux artistes contemporains comme Manet et Hugo.

Adolescent rebelle, Baudelaire se tourne vers une vie de bohème après l’obtention du baccalauréat. Envoyé aux Indes en 1841 par sa famille, le paquebot qui le transporte fait naufrage aux îles Mascareignes ; ce premier voyage constitue une source d’inspiration pour le poète. Grand amoureux, dandy, ses fortes dépenses le mènent à être placé sous tutelle judiciaire dès 1842. Quelques années plus tard, il découvre Edgar Allan Poe, qui suscite en lui admiration et réciprocité : les deux hommes semblent partager bien des points communs comme une esthétique de l'obscur et du fantastique. Il traduit alors plusieurs de ses textes dans l’espoir de le faire connaître sur le territoire français. Parmi ses traductions, on retrouve les Histoires extraordinaires (1854) et les Aventures d’Arthur Gordon Pym (The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket, 1858).

En 1857 Baudelaire publie Les Fleurs du Mal. Si ce recueil est aujourd’hui considéré comme un classique, sa réception fut très controversée. Condamné « pour outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs », Baudelaire est contraint de démembrer l’œuvre de sa vie en en retirant six des poèmes essentiels. Accablé de dettes, l’artiste séjourne de 1864 à 1866 en Belgique où il donne des conférences sur l’art. Déçu par son manque de succès, il revient en France où il s’éteint, malade de la syphilis et fragilisé par ses excès d’alcool et de drogues, en 1867. Baudelaire laisse derrière lui d'autres œuvres célèbres comme Les Paradis artificiels (1860), Curiosités esthétiques (1868) et Le Spleen de Paris (1869).

  • Les Fleurs du mal

    $220.00