Ephéméride "Samedi"
250 exemplaires numérotés

120 €

Dessin encadré
1950-1960
Tableau de 30 cm x 40 cm

Plus de détails

livraison gratuite Livraison gratuite

Éphéméride « Samedi », de l'agenda de Jacques Prévert

« Le vrai jardinier se découvre devant la pensée sauvage » disait Jacques Prévert. L’attrait de l’auteur pour la nature, la botanique, se dévoile un peu plus ici lorsque l’on contemple ses Ephémérides, ces larges feuilles blanches de très grand format sur lesquelles il dessinait des fleurs de teintes variées, vives, joyeuses, parfumées des évènements et des joies du quotidien. Entre 1950 et 1960 le poète a décidé d’organiser ainsi ses semainiers, une façon personnelle et quasiment surréaliste d’organiser et de visualiser le temps, d’attraper au vol certains souvenirs… Pour chaque jour, qu’il note en haut à gauche, assorti parfois d’un nombre, mais sans indiquer le mois ou l’année, une plante colossale et toujours unique éclot, au milieu d’annotations plus ou moins lisibles.

A l’instar de la vie et de la carrière de Jacques Prévert, ces années se révèlent prolifiques et fertiles. Le poète vit depuis 1955 Cité Véron, où il partage une vaste terrasse, surplombant le Moulin Rouge, avec Boris et Ursula Vian et se passionne pour divers projets : scénarios de Notre-Dame de Paris ou des Amours célèbres au cinéma ; exposition de ses collages ; parution de nombreux textes en hommage à ses amis et divers artistes - de Doisneau à Giacometti, en passant par Magritte, Chagall, Calder, Braque… - écriture pour Edith Piaf ou encore Françoise Hardy… Ses Ephémérides lui offrent un moyen de coucher à l’écrit, « sauvagement », ses besoins et rendez-vous journaliers mais toujours en dévoilant l’esprit pétillant et fourmillant de son auteur.

Éphéméride de Jacques Prévert

Les Éphémérides : des dessins peuplés de rendez-vous

Vingt-quatre heures de la vie de Jacques Prévert, ainsi que l’expriment les Éphémérides en quelques lignes manuscrites et dessins, ce sont vingt-quatre heures uniques et peuplées de rendez-vous, d’appels, de vernissages, d’amis. Ici, au feutre noir, il se rappelle téléphoner au producteur Hugues Desalle ; là, en rouge, il prévoit de se rendre place de la Bastille ; ici encore, un chat malicieux symbolise le réalisateur Paul Grimault… Les visages, comme celui de Paloma, fille de Picasso, de l’actrice Claudy Carter ou de son frère Pierre dit Piero, se succèdent, comme les lieux – la Porte Saint-Martin, les Champs-Élysées – pour une plongée pleine de formes et de couleurs dans l’univers intime et unique de l’artiste.

Ces plantes, que Prévert préférait libres plutôt qu’ « en-fer-mées »* dans des vases, symbolisant l’espoir et la liberté, dévoilent une inspiration qui jaillit sans contraintes, offrant une profusion d’informations et d’émotions. Ces Éphémérides comme pétales d’un spectaculaire journal intime qui, de par leur nature secrète et modeste, offrent une expérience touchante qui permet de s’immiscer dans l’esprit de l’un des plus grands poètes du siècle dernier.

* « Dans un pot de fer / des grenades / Dans un pot de terre / une fleur », « La Fleur », poème de Jacques Prévert.

Également disponible

Éphéméride de l'agenda de Jacques Prévert
Fleur du vendredi, de l'agenda de Jacques Prévert
Fleur du samedi, de l'agenda de Jacques Prévert

 

* Revue Verve consacrée à Matisse, Paris, 1948, Vol IV, n°21 et 22, dédicacée par Henri Matisse à Jacques Prévert. Collection privée Jacques Prévert.

**Les Éphémérides aujourd’hui répertoriées et conservées par Fatras/Collection Jacques Prévert, couvrent une dizaine d’années : fin 1950 - fin 1960.

*** Propos rapportés par André Villers, photographe et artiste plasticien.

Sources :

- www.jacquesprevert.fr

- Dires d’Art, Fatras Succession (Paris).

- Œuvres complètes, vol I et II., Jacques Prévert, coll. Pléiade, Gallimard (Paris, 1992 et 1996).

- Carole Aurouet, L’amitié selon Prévert, Éditions Textuel (Paris, 2016).

- La Lanterne magique : mémoires d’une script, Jacqueline Witta, Calmann-Lévy (Paris, 1980).

Encadré dans une caisse américaine

Chaque dessin est encadré dans une caisse américaine

Fabriqué et assemblé à la main dans nos ateliers à Cambremer.


Logo Figaro

Le Voyage au bout de la Nuit : Rencontre avec Henri Godard et quelques céliniens à l'occasion de la publication du manuscrit original. Il évoque les longs combats des céliniens, le manuscrit original de Voyage au bout de la nuit acquis en 2001 par la BNF et que les Éditions des Saints Pères s'apprêtent à éditer. (...)

Logo Le Monde

A la Recherche du temps perdu : Dans A la recherche du temps perdu, la suite de romans de Marcel Proust, une célèbre scène a donné naissance à une expression entrée dans le langage courant, et désignant un souvenir qui nous frappe brusquement. Dans Du côté de chez Swann, Marcel est plongé dans ses souvenirs d'enfance par le goût d'une madeleine trempée dans du thé et offerte par sa mère. (...)

Logo Le Point

L'Écume des jours : 54 ans après sa mort, l'auteur bat tous les records de vente avec la luxueuse édition du manuscrit de L'Écume des jours. Autre succès inattendu : une jeune maison d'édition, les Éditions des Saints-Pères, vient d'éditer un magnifique ouvrage de collection qui reproduit le manuscrit du roman. Ce dernier est rédigé au dos d'imprimés de l'Afnor (Association française de normalisation), où Boris Vian "travaillait". (...)

Logo Tf1

La Bible : A l’occasion des fêtes de fin d’année, les maisons d’édition sortent toujours des livres d’exception, celle des Saints Pères vient d’achever un projet un peu fou, vous allez le voir : éditer un manuscrit unique, la première traduction de la Bible en français. L'original, lui, est à la British Library de Londres. (...)

Logo France 2

Alice au Pays des Merveilles : Aujourd'hui elle signe la préface d'une très belle réédition, elle va nous dire pourquoi ce livre a vraiment quelque chose de magique, voici maintenant l'invitée des cinq dernières minutes, Amélie Nothomb, merci vraiment d’être avec nous pour nous parler de la publication du manuscrit d’Alice aux Pays des Merveilles publié aux Éditions des Saints Pères (...)

Canal Plus

Les Fleurs du Mal : Regardez-moi cette merveille, parce que c’est quand même une merveille ! C’est une édition du manuscrit original des Fleurs du Mal qui date de juin 1857 ! Alors on appelle ça des épreuves corrigées, elles comprennent les ratures, les modifications, les réctifications de l'auteur, juste après les remarques de son éditeur, avant publication. C’est un truc de fétichiste en fait (...)

Logo France 5

La Nuit des Temps : Le précurseur de la science fiction française René Barjavel a-t-il gardé tout son pouvoir de séduction ? Les Éditions des Saints Pères ont en tout cas décidé de rééditer une version luxueuse de La Nuit des Temps paru il y a 50 ans. Un roman qui mêle le récit d'aventure, l'utopie et le drame amoureux. C'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui s'aiment et qu'on va essayer de séparer pour sauver une civilisation (...)

The New York Yimes logo

Mrs Dalloway : Thanks to a new reproduction of the only full draft of Mrs. Dalloway, handwritten in three notebooks and initially titled “The Hours,” we now know that the story she completed — about a day in the life of a London housewife planning a dinner party — was a far cry from the one she’d set out to write (...)

The Guardian Logo

The Grapes of Wrath : The handwritten manuscript of John Steinbeck’s masterpiece The Grapes of Wrath, complete with the swearwords excised from the published novel and revealing the urgency with which the author wrote, is to be published for the first time. There are scarcely any crossings-out or rewrites in the manuscript, although the original shows how publisher Viking Press edited out Steinbeck’s dozen uses of the word “fuck”, in an attempt to make the novel less controversial. (...)

Die Welt Logo

Frankenstein : Im von einem Vulkanausbruch verdunkelten Sommer 1816 erlebte die Literatur einen ihrer feinsten Momente. In einer Villa am Genfer See verabredeten Lord Byron und sein Leibarzt John Polidori, Percy Bysshe Shelley und seine erst neunzehnjährige Frau Mary Shelley, jeder eine Schauergeschichte zu schreiben. (...)