Tirage bleu azur,

numéroté de 1 à 1800,

$180 $

Grand format (25 x 35 cm)

Plus de détails

Christmas tree Livraison express offerte livraison gratuite

La Gloire de mon père : le manuscrit de Marcel Pagnol

Pour célébrer les 60 ans de la parution de cet ouvrage qui compte parmi les plus belles pages de la littérature française, les Éditions des Saints Pères en révèlent le manuscrit inédit.
La Gloire de mon Père - manuscrit ouvert
Parcourir le manuscrit de La Gloire de mon père, c’est plonger dans le travail minutieux de Marcel Pagnol. Et découvrir que, contrairement à ce que les croyances populaires énoncent, il ne l’a pas écrit au fil de la plume…
La Gloire de mon Père, le manuscrit de Marcel Pagnol

Marcel Pagnol : l’écrivain au labeur

La Provence de ses jeunes années, déjà mise en scène au cinéma, apparaît comme une inépuisable source d’inspiration. Les ébauches présentées ici témoignent d’un travail minutieux pour la magnifier et la révéler, dans un souci exigeant d’épuration du style. Marcel Pagnol ne rature pas ou peu son texte : il le réécrit. Inlassablement. D’une belle calligraphie, ronde et lisible, rendant la lecture de son chef-d’œuvre aisée et agréable.

Genèse d'un best-seller

Marcel Pagnol devient célèbre en 1929, avec la pièce Marius, représentée au théâtre au mois de mars cette année-là. Il fonde à Marseille en 1934 sa propre société de production et ses studios de cinéma ; il réalise de nombreux films avec les grands acteurs de la période (en particulier Raimu, Fernandel et Pierre Fresnay), dont Angèle (1934), Regain (1937) et La Femme du boulanger (1938). En 1946, il est élu à l'Académie française. Après 1956, il s'éloigne du cinéma et du théâtre : c’est l’écriture romanesque qui va représenter le nouveau tournant créatif de sa carrière féconde.

La légende veut que Marcel Pagnol, conteur né s’il était besoin de le prouver, aimait à raconter ses anecdotes d’enfance lors de déjeuners parisiens. Charmée, la directrice du magazine ELLE, Hélène Lazareff, lui demanda de les coucher par écrit pour les pages du célèbre hebdomadaire. Sans doute se fit-elle la réflexion qu’il y avait là matière là à un formidable feuilleton susceptible de captiver ses lectrices. Marcel Pagnol accepta, puis oublia. Ce n’est qu’en ouvrant la porte, quelques jours plus tard, à un coursier venu chercher les feuillets promis, qu’il dut se mettre sans tarder à l’ouvrage. Il aurait fait patienter le coursier pendant qu’il écrivait quelques lignes pour Hélène Lazareff !

Pris au jeu, Pagnol publie en 1957 La Gloire de mon père. C’est un immense succès. Cinquante mille exemplaires sont écoulés dans les semaines qui suivent. Ainsi débute la série des « Souvenirs d’enfance », plus tard complétée par Le Château de ma mère, Le Temps des secrets puis Le Temps des amours publié à titre posthume.

le manuscrit de Marcel Pagnol avec l'étui - Editions des Saints Pères

Un assemblage de manuscrits unique

La rédaction de La Gloire de mon père est une aventure singulière composée de manuscrits sur des feuillets volants, sur des cahiers, ainsi que de textes tapés à la machine et corrigés à la main…

Grâce aux archives exceptionnelles du square de l’avenue Foch à Paris, où Marcel Pagnol vivait, la continuité narrative du roman a été reconstituée à l’aide de plusieurs ensembles de manuscrits et tapuscrits. On y retrouve l’incipit si connu et tant aimé – "Je suis né dans la ville d'Aubagne, sous le Garlaban couronné de chèvres, au temps des derniers chevriers", et les premières années si savoureuses du romancier.

Une fresque qui témoigne du travail d’orfèvre de Pagnol, plongé dans des variations et des épisodes qui ne figureront pas dans la version finale, tel ce passage où le jeune Marcel manque de provoquer un incendie en essayant de fumer à l’indienne.

Un manuscrit inédit

Premiers brouillons, manuscrits plus avancés, pages dactylographiées corrigées à la main… Cet ouvrage se compose principalement de pages manuscrites (environ 250 pages) et de quelques pages tapées à la machine (environ 50 pages).

Préfacé par Karin Hann et Franz-Olivier Giesbert

Franz-Olivier Giesbert est journaliste (Le Point), membre du jury du prix Renaudot depuis 1998 et romancier (Dernier été, Gallimard, 2020). Il propose également ici une préface personnelle et enthousiaste sur l’œuvre de Marcel Pagnol et en particulier La Gloire de mon père. En mai 2017, Franz-Olivier Giesbert devient directeur éditorial du journal La Provence. Karin Hann, doctorante en lettres à la Sorbonne (Paris IV) sur Marcel Pagnol, est membre du jury du Grand Prix du Roman historique et membre du jury du Prix Marcel Pagnol. Elle est l’auteur de l’essai Marcel Pagnol, un autre regard (Éditions du Rocher, 2014) ou encore de l’essai Passionnément Gainsbourg (Éditions du Rocher, 2016). Elle est également romancière (Althéa ou la colère d'un Roi, Robert Laffont, 2010 ; Reine des Lumières, Éditions du Rocher, 2017). Elle a supervisé, avec Nicolas Pagnol, le travail des éditions des Saints Pères au sein de ce coffret, et signe un texte qui éclaire les coulisses de l’écriture manuscrite de Pagnol.

Extrait :

« Les manuscrits de Marcel Pagnol enfin en lumière ! Un trésor ! Un instantané de l’écrivain au travail qui devient dorénavant accessible au grand public et aux chercheurs.

On ne dira jamais assez combien ce retour aux sources, à l’écriture et aux remaniements de l’auteur, peut être riche d’informations. À travers la publication de La Gloire de mon père, voici venu le temps des secrets ! Avec ses plumes sergent-major, sur ses cahiers d’écolier, Pagnol nous révèle une part de sa réflexion. Sa calligraphie, ronde et sensuelle, témoigne sous nos yeux de son processus créatif et de ses intentions. (…)

Il n’existe pas "un" manuscrit de La Gloire de mon père, mais des variantes de son histoire. La difficulté a donc été d’en dégager les similitudes et les divergences, puis d’opter pour une ligne éditoriale cohérente, afin de proposer une narration suivie qui se rapproche de la version finale dans son entièreté. Que de questionnements ! L’enjeu était de taille, car ces pages ne forment pas un avant-texte, comme on pourrait s’y attendre, c’est-à-dire des lignes sensiblement équivalentes à celles que nous connaissons, à quelques corrections sur épreuves près ; elles s’assimilent plutôt à ce que j’appellerais un « métatexte », en d’autres termes à plusieurs relations d’un même épisode, fascinantes par leur unicité et leur singularité. Et c’est ce qui fait la richesse de cette publication. Pour la première fois, en effet, Marcel Pagnol, qui, à maintes reprises, a théorisé la méthode de réalisation de ses films, nous révèle, en creux, son mode opératoire quant à l’écriture.

J’ai longtemps lutté pour faire admettre que, contrairement aux idées reçues, ladite écriture n’était pas du « langage parlé ». L’étude de l’œuvre dans son entier montre clairement que la simplicité et la sobriété de son verbe dissimulent une intense recherche d’épurement du style. Témoins ces élans de jeunesse, telles "Pirouettes" ou "La Petite Fille aux yeux sombres", où Pagnol apparaît extrêmement précieux et ampoulé. Rappelons qu’il admirait sans réserve Edmond Rostand et qu’il ambitionna, au début de sa carrière, de parvenir à la rédaction d’une pièce en vers ; la prose, forme d’art mineur à ses yeux, lui paraissant trop futile. Il a, par la suite, découvert la difficulté à énoncer joliment, à créer de belles images, à produire des dialogues qui, selon ses propres mots, « ont la vie ». Et il s’en est expliqué. Parce qu’il souhaitait publier des alexandrins, il a d’abord commencé par s’exprimer avec grandiloquence.

L’écriture de Pagnol est comme un diamant brut qui aurait été taillé au fil du temps par son talent et par son labeur. (…) »

Coffret à plat du manuscrit de Marcel Pagnol

Également disponible dans la même collection : Le Château de ma mère



Jean-Pierre Pernaut : pour le soixantenaire de la première parution de l’ouvrage de Pagnol, les éditions des Saints Pères ont reconstitués le manuscrit de La Gloire de mon Père, avec des documents retrouvés dans le bureau de l'écrivain. Très beau livre, qui sort la semaine prochaine (...)


Un coup de coeur pour ce beau livre, qui est la réplique du manuscrit original de La Gloire de mon Père, qui est paru il y a 60 ans. Ce qui est très émouvant dans ce beau livre c'est qu'on découvre l'écriture de Marcel Pagnol, qui écrivait l'essentiel de ses textes à la main. On y voit ses ratures et ses hésitations (...)


Soixante ans après la première édition du roman La Gloire de mon père, les éditions des Saints Pères reproduisent son manuscrit, dévoilant un travail minutieux plusieurs fois corrigé. La simplicité et la sobriété de son verbe dissimulent une intense recherche d'épurement du style (...)


Toute l'histoire de Pagnol en manuscrit : Marcel, Joseph, Augustine, les collines... Le manuscrit nous révèle quelque chose de la façon de travailler de Marcel Pagnol qui va au rebours de la légende de l'écriture de la facilitée ; il réécrit sans cesse. Un livre magnifique et émouvant. (...)


ne cesse de réécrire ses pages. Sans relâche, pour parvenir à la pureté qui faisait dire à certains qu'il avait une écriture « de la facilité ». Sans hésiter à introduire des nuances dans ses versions, voire à supprimer entièrement certains passages, comme le montre le manuscrit recomposé. (...)

Les éditeurs ont réalisé un travail de recherche fourni : ces archives étaient conservées dans la maison du square de l’avenue Foch où vivait Marcel Pagnol. Ces dernières sont foisonnantes : feuillets volants, cahiers, textes tapés à la machine… Le manuscrit qui en résulte est agréable à lire : le lecteur y découvre la ronde calligraphie de l’écrivain, il progresse avec lui dans l’écriture du roman fait de ratures, de corrections de réécritures et encore de réécritures. (...)


Les éditions des Saints Pères ont rassemblé les feuillets volants et les cahiers composant l'ouvrage, qui étaient conservés dans la maison où vivait Marcel Pagnol à Paris. Le lecteur y découvrira des pages soignées remplies d'une calligraphie ronde, très lisible, à l'encre noire, parfois interrompues par des passages dactylographiés. (...)


Marcel Pagnol n'a pas écrit ses "Souvenirs d'enfance" d'une traite, au fil de la plume... La reproduction du manuscrit de "La Gloire de mon père", soixante ans après la première édition du roman, dévoile un travail minutieux plusieurs fois corrigé. (...)


Le coup de coeur de Pascale Deschamps : Les ratures sont rares, mais de nombreux passages sont barrés et entièrement réécrits. Inlassablement, l'écrivain a cherché, élaboré, abandonné, puis recommencé. (...)


Tenir les manuscrits de Marcel Pagnol entre ses mains, c'est tenir quelque chose d'unique. C'est un peu comme si l'auteur nous souriait à travers le temps, d'autant plus que c'est dans La Gloire de mon père que Pagnol nous explique sa vocation. Dès les premières ébauches, on comprend beaucoup de son mode opératoire et de ses intentions, et comme l'écriture est magnifique, il y a un second plaisir qui s'ajoute au premier. (...)


Une écriture sage, claire, appliquée, parsemée de boucles délicates. Des textes peu raturés mais réécrits, retravaillés dans une quête d'élégance permanente, parmi lesquels surgit soudain la froideur régulière d'une page dactylographiée annotée, complétée par la main de l'écrivain dans un curieux mélange extrêmement touchant. Ainsi se dévoile Marcel Pagnol (...)


A travers ce manuscrit, dans lequel on peut littéralement voir Marcel Pagnol au travail, on capte tout ce qui tombe dans le creuset du génie de l'auteur. Pagnol y effectue un profond travail sur le style et explique l'origine de sa passion pour l'écriture. On peut dire qu'il s'agit véritablement d'un nouveau livre de Marcel Pagnol. (...)

Avis Clients

Philippe

Je vous félicite par ailleurs pour cette édition.
Cet ouvrage est un trésor!

maisonneuve elie

superbe ouvrage. très veau livre dans un bel emballage.

Nicolas Faucompret

Magnifiques ouvrages, et site très fonctionnel, avec un bon suivi. Les ouvrages arrivent à temps, parfaitement protégés.

Bonjour, Depuis la création de votre société, j’ai eu la chance d’acquérir tous les manuscrits que vous avez faits revivre. Je n’ai pas besoin de vous dire que je suis un fan de la première heure. La qualité de vos manuscrits est excellente. J’attendrais toujours avec ferveur le suivant pour enrichir ma collection. Encore grand merci à toute l’équipe des éditions des saints pères.

je reste a l'affut de vos publications, ce n'est pas pour moi personnellement proche de la porte de sortie je souhaite constituer pour ma fille agrégé de lettre et passionnée une bibliothèque digne de figurer dans sa bibliothèque personnelle et dés que je reçois un avis de publication et selon l'auteur je me rends acquéreur. Je vous félicite de garder en mémoire vos clients potentiels et de les tenir informés de vos nouvelles publications.

Des livres d'exception dans leur facture. L'emballage est super top et si problème (c'est arrivé une fois, Rimbaud Manuscrit) retour réparation rapide et sérieux. J'apprécie également la grande taille des livres qu'impose l'impression manuscrite. Quant à la qualité des ouvrages c'est vraiment remarquable et unique. Merci à vous.

Tout est remarquable, depuis l'annonce personnalisée faite au client régulier jusqu'à la livraison. La qualité des ouvrages ne se discute pas : elle est simplement exceptionnelle.

Très beaux livres, merci

Bonjour, J'ai commandé, le manuscrit de Marcel Pagnol, le livre est magnifique et très lisible, mais je le trouve un peu trop grand en regard de la taille du texte qu'il contient. La page de texte manuscrite fait 20 cm de haut alors que le livre lui fait 33 cm environ. Je pense qu'une hauteur de 25 cm pour le livre aurait suffit, car cela laissait 2,5 cm de marge autour du texte et non 6 ou 7 cm qui sont inutiles et gâchent du papier (pas très écologique). Cdlt, V.Bidault J'avoue que la grande taille de ce livre me fait hésiter à en commander d'autres, alors que c'était mon intention au départ, car je le répète cette reproduction est magnifique.

Bonjour, seule remarque sur"La Gloire de mon père" : les titres en blanc ne me paraissent pas pertinents. Peu lisibles. Sinon remarquable ouvrage Pour quand un René Char ?

Magnifique ouvrage !

Superbe livre, maison d’édition au top.

Livraison et service client parfait. Le livre étant un cadeau pour Noël, je ne peux juger de la qualité du produit.

Produit exceptionnel

Très bien. Livraison impeccable Très belle qualité. Merci

Qualité de service parfaite. Service client également.

Très bons "produits" que j'apprécie UNE SEULE FAUSSE NOTE: Les contes de Charles Perrault qui m'a retenu de faire d'autres achats avec le texte de VIAN je me suis "réconcilié" = plus de fausses notes

La livraison a pris un peu plus de temps que prévu

Rien à dire. Un manuscrit ( La Gloire de Mon Père) qui représente un vrai régal.

Bravo et Merci !