Mon bras pressait
ta taille frêle de

500 exemplaires numérotés
$95 $

Le manuscrit de "Mon bras pressait ta taille frêle", 
(Les Contemplations) écrit de la main de Victor Hugo.

Document recto-verso
Encadrement entre-deux-verres
Tableau de 33 cm x 43 cm

Plus de détails

livraison gratuite Livraison gratuite

Mon bras pressait ta taille frêle : les Contemplations de Victor Hugo

Lorsque paraît le recueil de poèmes Les Contemplations en 1856, d’où provient le document manuscrit dont voici la reproduction, Victor Hugo est déjà un auteur très installé. Il est alors en exil à Guernesey. On lui doit Notre-Dame de Paris, rédigé en quelques mois (1831 – les Éditions des Saints Pères en ont réalisé la reproduction en 2016), composé alors que Hugo n’avait pas encore trente ans ; il a fait scandale avec Hernani en 1830, a été élu à l’Académie française en 1841.

.

Manuscrit - mon bras pressait - cadre recto

Les Contemplations est un travail de longue durée. Les 158 poèmes qui le constituent ont été écrits entre 1830 et 1855 et ont été édités en 6 volumes. Recueil hommage à sa fille Léopoldine – Hugo a appris la nouvelle de sa mort tragique par la presse, alors qu’il voyageait avec sa maîtresse Juliette Drouet – c’est aussi le livre de la jeunesse, du souvenir et de l’amour, de l'espoir.

manuscrit - mon bras pressait - cadre verso

Victor Hugo est un homme passionné et amoureux, depuis le plus jeune âge. S’il épouse en 1822 son amie d’enfance Adèle Foucher, c’est vers la comédienne Juliette Drouet qu’il va se tourner une décennie plus tard – Adèle entretient elle-même une liaison avec l’un des amis du couple, Sainte-Beuve. Écrivain vivant, gourmand, ogre puissant, génie littéraire et politique dont les idées humanistes contribuèrent à graver l’œuvre dans l'histoire, Victor Hugo laisse à la postérité des romans, des pièces de théâtre, une vaste correspondance, de la poésie, empreints d’un feu sans cesse renouvelé.

cadre manuscrit hugo

Retranscription :

Mon bras pressait ta taille frêle

Et souple comme le roseau ;

Ton sein palpitait comme l’aile

D’un jeune oiseau.



Longtemps, muets, nous contemplâmes

Le ciel où s’éteignait le jour.

Que se passait-il dans nos âmes, 

Amour ! Amour !



Comme un ange qui se dévoile,

Tu me regardais dans ma nuit,

Avec ton beau regard d’étoile

Qui m’éblouit. 

manuscrit - image grande

Document recto-verso présenté dans un cadre entre-deux-verres (33 cm x 43 cm).

Cadre en bois, fabriqué en France. Chaque tableau est assemblé à la main dans nos ateliers à Cambremer.


Le Figaro Logo

Voyage au bout de la nuit : "La publication du tout premier 'jet' du Voyage au bout de la nuit enchante les Céliniens. Le plus ancien d'entre eux, Henri Godard, commente cet inédit" (...)

France Info Logo

Voyage au bout de la nuit : "Le manuscrit de ce texte vaut de l’or et aujourd’hui, il est conservé dans un coffre à la Bibliothèque Nationale" (...)


Les Fleurs du mal : "Vous l'avez peut-être vu hier mais comme les épreuves du bac démarrent demain on y pense : les éditions des Saints Pères publient cette semaine les épreuves corrigées du recueil de poèmes de Charles Baudelaire, c'est la seule trace manuscrite du chef d'œuvre de l'auteur puisque le manuscrit original n'a jamais été retrouvé" (...)


La Gloire de mon père : Une écriture sage, claire, appliquée, parsemée de boucles délicates. Des textes peu raturés mais réécrits, retravaillés dans une quête d'élégance permanente, parmi lesquels surgit soudain la froideur régulière d'une page dactylographiée annotée, complétée par la main de l'écrivain dans un curieux mélange extrêmement touchant. Ainsi se dévoile Marcel Pagnol (...)


À la recherche du temps perdu : "Dans une première version, rédigée en 1907, Marcel Proust se souvient avec émotion du goût du pain grillé mêlé au miel. Dans une seconde version, le pain grillé devient une biscotte. Il faudra attendre une troisième version pour que Proust se souvienne finalement du goût de la madeleine offert par sa tante" (...)

Avis Clients

Yvan A

C'est un émerveillement à chaque fois que de recevoir ces fragments d'histoire. Concernant l'éditeur, rien à dire: une qualité à tout épreuve, un emballage on ne peut plus sérieux et une réactivité appréciable.