Peter Pan

Tirage vert émeraude,
numéroté de 1 à 1000,

$180 $
Grand format (25 x 35 cm)

Plus de détails

Inédit : le manuscrit de Peter Pan

Cette édition présente, pour la première fois, la reproduction du manuscrit original du roman Peter Pan & Wendy (1911) de l'écrivain écossais James Matthew Barrie.

Jailli de son imagination au début du XXè siècle, Peter Pan est entré dans la vie de millions de lecteurs avec un soupçon de poussière de fée et, surtout, beaucoup d’éclat : il a inspiré un nombre presque intarissable d’adaptations au théâtre et, bien sûr, au cinéma. La version de Barrie demeure cependant bien plus complexe que certains films ont bien voulu nous le montrer. Et celle de son manuscrit original, encore plus passionnante.

Jusqu’à présent, ce manuscrit, un trésor conservé au sein de la prestigieuse Berg collection, à la New York Public Library, était un secret bien gardé : c’est la première fois qu’il est reproduit et, ainsi, présenté au public dans une forme imprimée. Dans cette édition, les 282 pages de ce document sont enrichies d’une série d’illustrations en couleurs réalisées par l’artiste Gwynedd Hudson pour une édition de 1930.

open book Peter Pan
Cette version du roman, dans l’écriture originale James Matthew Barrie, nous raconte la véritable histoire de Peter Pan, de la fée Clochette, du capitaine Crochet et des enfants Darling.

L’écriture de Peter Pan : des jardins de Kensington au Pays imaginaire

Depuis son apparition il y a un à peine d’un siècle, Peter Pan n’a cessé d’étendre son ombre magique sur des générations de lecteurs, au point de rejoindre le panthéon des contes les plus intemporels et d’occulter (ou presque) le nom de son auteur, James Matthew Barrie, qui sait depuis son plus jeune âge qu’il sera écrivain.

En 1897, promenant son chien dans les jardins de Kensington (un saint-bernard qui lui inspira le personnage de Nana), J.M. Barrie fait la rencontre des enfants Llewelyn Davies et de leur mère Sylvia. Se noue entre eux une amitié profonde, qui lui inspira le personnage de Peter Pan dans le roman The Little White Bird, en 1902. Le personnage de Peter Pan, un garçonnet aux pouvoirs magiques qui vole avec les fées dans les jardins de Kensington, est alors bien différent du garçon intrépide et farceur qui défie sans peur le terrible capitaine Crochet…

En 1904, J. M. Barrie développe le personnage dans Peter Pan or the Boy who wouldn’t grow up, une “comédie féerique” représentée pour la première fois au Duke of York Theater, à Londres. Le succès de la pièce est tel que l’auteur en tire un roman plus étoffé en 1911, Peter Pan & Wendy. C’est ce manuscrit qui est reproduit dans cet ouvrage pour la première fois, dans une version intégralement restaurée par une équipe de graphistes spécialisés, et avec les illustrations de Gwynedd Hudson.

Le manuscrit original du roman de J. M. Barrie

“Deuxième à droite, et tout droit jusqu’au matin” : tout le monde connaît, aujourd’hui, le chemin qui mène au pays imaginaire. Mais qui connaît réellement l’histoire de Peter Pan, celle qui se déploie sous la plume de J. M. Barrie et au fil de son écriture fine, serrée, mais pleine d’assurance ?

Les 282 pages du manuscrit révèlent, à travers des ratures et des variantes, les remaniements effectués par Barrie au cours de la rédaction du roman. On découvre ainsi un personnage encore plus insolent et effronté que celui du livre publié, mais aussi que le monde imaginaire où se déroulent ses aventures s’appelait alors “Never Never Land” plutôt que “Neverland”... comme une mise en garde qui serait faite aux adultes tentés de s’y risquer ?

Illustré par Gwynedd Hudson

Dans ce livre, les aventures de Peter Pan, de Tinker Bell (la fée Clochette) et des trois enfants Darling - Wendy, John et Michael - sont enrichies de nombreuses illustrations en couleurs. Cette série a été réalisée par l’artiste Gwynedd Hudson pour l’une des dernières éditions à être parues du vivant de l’écrivain. Bien que son nom soit aujourd’hui méconnu, les illustrations de Gwynedd Hudson - celles de Peter Pan et d’Alice au pays des merveilles - sont prisées par les bibliophiles.

L’héritage littéraire et humaniste de J. M. Barrie

S’il ne savait pas voler comme Peter Pan, J. M. Barrie déploya ses ailes d’ange gardien, auprès des orphelins Davies d’abord, en les aidant financièrement à la mort de leurs parents, puis en faveur de la cause des enfants malades, en apportant son soutien au Great Ormond Street Hospital for Sick Children.  En 1929, il céda, à vie, le copyright de Peter Pan à cet hôpital fondé en 1852, soit quelques années avant la naissance de Barrie. Ce don donna lieu à une situation juridique inédite puisque le Parlement britannique, pour permettre à l’hôpital d’exercer son droit à perpétuité, promulgua une loi exceptionnelle.

.
Édité en grand format

Autres manuscrits :

.