Vingt mille lieues
sous les mers de

Deuxième tirage,

$210 $
Grand format (25 x 35 cm)

Plus de détails

livraison gratuite Livraison gratuite

Le manuscrit de Vingt mille lieues sous les mers, de Jules Verne

Dans cette édition, le manuscrit de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne est reproduit avec les gravures issues de l’édition originale de Pierre-Jules Hetzel. Ces illustrations sont signées Alphonse de Neuville et Édouard Riou et ont été exécutées par Henri Théophile Hildibrand, graveur sur bois également reconnu pour son travail avec Gustave Doré.

L’ouvrage s’adresse aux lecteurs les plus fidèles de Jules Verne, ainsi qu’aux amateurs d’objets littéraires rares.

Retrouvez aussi le manuscrit du Tour du Monde en 80 jours , celui de Autour de la Lune , ou encore la carte de l’Île mystérieuse (collection de Tableaux manuscrits).

le manuscrit de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Jules Verne et l’esprit de l’aventure

Jules Verne a-t-il été le plus intrépide voyageur de tous les temps, depuis son fauteuil de lecteur et sa table d’écrivain ? Le romancier qui aurait parcouru le plus grand nombre de kilomètres, sans quitter Nantes, où il est né en 1828, Amiens, où il résida longtemps avant de mourir en 1850, ou le pont d’un des yachts sur lesquels il aimait écrire et contempler la mer ?

Le romancier, qui se vivait comme un Breton, est assoiffé du large et des vastes horizons depuis le plus jeune âge. A onze ans à peine, il aurait fait une fugue afin de partir pour les Indes : il souhaitait en effet aller chercher des perles afin de les offrir en collier à une cousine dont il aurait été amoureux. A dix-huit ans, il commence son droit ainsi que l’écriture. Quelques années plus tard, alors qu’il fréquente les cercles littéraires et les théâtres parisiens, il parvient à inscrire le point final sur la dernière page d’un roman qui fera date, Cinq semaines en ballon. On est en 1863, et le flair de l’éditeur Pierre-Jules Hetzel ne se trompe pas. S’il a refusé précédemment le manuscrit de Voyage en Angleterre et en Ecosse, les aventures du docteur Samuel Fergusson en Afrique présentent tous les ingrédients susceptibles de faire du roman un best-seller. Cinq semaines en ballon est le point de départ d’une collaboration fructueuse entre Jules Verne et Pierre-Jules Hetzel. Un contrat au long cours les liera durant toute la carrière du romancier.

Le livre et le coffret de Vingt mille lieues sous les mers

De l’écriture à la publication du roman

C’est aussi ce roman, ainsi que Voyage au centre de la Terre, qui incitent George Sand à prendre la plume pour écrire à Jules Verne, en juillet 1865 : elle félicite dans une lettre ce dernier pour l’excellence de ses fictions et le supplie d’en écrire une autre sous les mers, à bord d’une machine puissante et perfectionnée… Il n’en faut pas davantage pour que Jules Verne, à l’imagination sans doute galvanisée par le succès, s’attelle à la tâche.

Le roman paraît d’abord en feuilleton à partir de 1869, dans le Magasin d’éducation et de récréation conçu par Hetzel et inauguré quelques années auparavant, en 1865. Il s’agissait alors pour l’éditeur d’initier une nouvelle mode, celle d’une littérature enfantine à dimension éducative ou plus exactement, d’une littérature pour toute la famille dont le but serait de « résumer toutes les connaissances ». En cela, il sait qu’il peut compter sur Jules Verne, immense conteur qui veille à s’appuyer sur des sources fiables afin de constituer ses histoires et d’offrir au lecteur des immersions pédagogiques sans faille.

Vingt mille lieues sous les mers – qui aurait été en partie inspiré par Les Travailleurs de la mer de Victor Hugo ou encore par La Mer de Jules Michelet – les aventures trépidantes de Pierre Aronnax et du capitaine Nemo à bord du sous-marin le Nautilus, remportent un succès immédiat qui conduiront le Times, plus tard, à qualifier Jules Verne de « Prince des conteurs ».

Jules Verne prend grand soin de ses manuscrits

Auteur immensément prolixe mais aussi très besogneux : Jules Verne aura écrit plus de soixante romans en cinquante ans de vie et d’écriture. On le dit quatrième auteur le plus lu dans le monde, et premier français traduit à l’étranger. A l’instar de Victor Hugo, qu’il admirait, Jules Verne prend grand soin de ses manuscrits, que ce soient ses brouillons ou ses mises au net. Ainsi aujourd’hui peut-on s’immerger dans des archives d’une grande richesse, conservées au musée Jules Verne de Nantes ou à la Bibliothèque nationale de France à Paris. Dont Vingt mille lieues sous les mers, dont il s’agit ici de la deuxième version complète manuscrite, seule connue à ce jour.

livre et coffret 20.000 lieues sous les mers

L’écriture minutieuse et soignée de Vingt mille lieues sous les mers

Lorsque Jules Verne tient son sujet et le déroulement de son histoire, il se met à travailler lentement à la composition du texte. Il effectue en général un plan avec un découpage des chapitres, élabore des fiches sur ses personnages. Sa calligraphie est petite et soignée – environ 90 lignes par page, chacune recouverte au recto et au verso sur la moitié de la surface seulement, afin de se laisser de l’espace pour les corrections. Il prête alors peu d’attention à la ponctuation et aux majuscules, qu’il reverra par la suite plus en détail. Il utilise le crayon, puis une encre dont la densité fluctue en fonction de son avancement. Ses corrections sont sans fin, puisqu’il ne cesse de reprendre ses manuscrits, réécrivant même sur épreuves, jusqu’à l’étape finale voire au-delà : des variations existent en effet entre la version en feuilleton et la version brochée.

Les hésitations de Jules Verne entre plusieurs titres possibles

Le manuscrit de Vingt mille lieues sous les mers, qui porte la trace des hésitations de Jules Verne quant au titre du roman (il a été successivement intitulé Voyage sous les eaux, 1000 lieues sous les Océans, Vingt mille lieues sous les océans), témoigne aussi des repentirs d’un écrivain qui tient à faire du Capitaine Nemo un personnage idéal – il est toutefois influencé par Pierre-Jules Hetzel, qui lui fait changer la biographie de ce personnage mystérieux, à la destinée finalement révélée dans L'Île mystérieuse. Jules Verne rature des passages entiers de descriptions des héros, ainsi que de la faune et de la flore maritime rencontrées. La deuxième partie du manuscrit est rédigée d’une main concentrée, assurée, mais qui semble aussi pressée d’en finir avec le roman…

En 1906, le fils de Jules Verne, Michel Verne, offre ce manuscrit à Roland Bonaparte. Celui-ci est alors président de la Société de Géographie, laquelle intègre le document dans sa Bibliothèque en 1924. Depuis 2010, le manuscrit est conservé à la BnF, au département Cartes et Plans.

 

Mardi 2 décembre 2014 - Le Grand Journal de Canal+ avec Jack Lang & Arno Klarsfeld.

"Regardez-moi cette merveille, c’est le fac-similé du manuscrit d’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature d’aventure Il faut être fétichiste aujourd’hui dans un contexte où la littérature se numérise (...)"
"C’est vraiment un texte mythique. Notre objectif a toujours été de faire du livre un bel objet, un objet rare et précieux. On se rend compte qu’il est nécessaire de revenir à des choses plus essentielles et c’est ce que l’on souhaite faire avec ces objets là...Le manuscrit est un objet auquel le public n’a pas accès, il y a des règles de conservation très précises, on ne sort pas le manuscrit de 20 000 lieues sous les mers sur une simple demande à la bnf (...)"
"Notre ambition était de rentrer dans l’intimité d’un écrivain qui vient de terminer une œuvre et cela procure une sensation de lecture très différente (...)"
"Un chef-d’œuvre de notre patrimoine littéraire, le manuscrit de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, entièrement restauré et publié pour la première fois aux éditions des Saints Pères (...)"
"L’écriture de Verne y est appliquée et délicate. Les ratures et corrections, toujours étonnantes. C’est un peu comme si on nous conviait à la visite de la salle des moteurs du nautilus : passionnant (...)"
"Cerise sur le gâteau, l’ensemble est agrémenté par des gravures en grand format signées par des artistes de l’époque, Alphonse de Neuville et Edouard Riou notamment (...)"
"Vous êtes éditrice et vous venez de faire quelque chose de très très beau : 20 000 lieues sous les mers Le texte est paru pour la première fois sous forme de feuilleton, parce que c’était la mode à cette époque, et était accompagné par des gravures (...)"
"On se souvient que l'idée du livre fut en grande partie inspirée par George Sand. Après avoir dévoré Cinq Semaines en ballon et Voyage au centre de la Terre, la romancière écrivit à Jules Verne: «J'espère que vous nous conduirez bientôt dans les profondeurs des mers et que vous ferez voyager vos personnages dans ces appareils de plongeurs que votre science et votre imagination peuvent se permettre de perfectionner (...)"
"Le capitaine Nemo, le Nautilus, Ned Land ! Autant de noms qui renvoient à nos rêves d'adolescent. Les éditions des Saints-Pères proposent de découvrir le manuscrit intégral de Vingt Mille Lieues sous les mers, dans une édition de luxe tirée à 1 000 exemplaires (...)"

Avis Clients

philippe blondet

Un merveilleux ouvrage que j ai beaucoup de plaisir a consulter et a montrer a mes amis

Eric V.

Je viens de recevoir votre livre. Déjà surpris par la grandeur du colis, j'applaudis la facture du livre. Belle qualité d'ouvrage. Il me reste à me "plonger" dedans. Félicitations pour tout.

Pierre C

« L’imagination gouverne le monde. » hiweb

Reçu aujourd'hui le mien... trouvé sur E-Bay.
C'est magnifique.
Pourquoi Verne a-t-il tant changé d'écriture entre le premier et le second volume ? C'est assez sidérant comme évolution.

opa

Cette édition est un véritable monument.
A recommander vivement à tous les lecteurs de Jules Verne (et les autres pour le découvrir).

C'est le moins que je puisse écrire pour qualifier cette reproduction du plus célèbre manuscrit de Jules et dans un écrin superbe illustré comme une édition de ses romans

Quel magnifique manuscrit !!! C'est toujours impressionnant de voir comment un écrivain (et d'autant plus à la période où cela a été écrit) a pu rédiger une telle œuvre. Il y a peu de ratures, et des compléments de paragraphe à certains chapitres. Tout simplement impressionnant. Son écriture, qui n'est pas toujours facile à lire (son h qui se prolonge comme si c'était un j), nous plonge vraiment dans la manière dont Jules Vernes a rédigé son livre. C'est très émouvant.
Un MUST HAVE pour tous les amoureux des livres et de ces histoires fantastiques, sans oublier ces belles gravures !!

Je viens de recevoir le livre. Il est très beau ! On a l'impression de visiter la salle des moteurs de Nautilus ! C'est quand même dingue de voir toutes les ratures de Verne, son application, ses hésitations. Un trésor pour ceux qui aiment cet auteur !

Heureux possesseur d'une vingtaine d'ouvrages de Jules Verne dans leurs éditions originales, dont "Vingt mille lieues sous les mers", il m'était impossible de passer à côté de ce petit bijou. Vu la qualité de l'ouvrage et le soin extrême apporté par Les Saints Pères, c'est évidemment un collector des plus précieux, et une redécouverte passionnante de ce titre qui m'a tant fait aimer la littérature. Bravo aux équipes de l'éditeur : le concept est génial. C'est définitivement une édition incontournable...

et c'est vrai, l'emballage est top ! :-) :-)

j'attends avec impatience le Voyage au Centre de la Terre... Noël 2015, peut-être ??? :-)

Un ouvrage absolument magnifique qui en révèle beaucoup sur l'auteur. L'envoi est lui même de très haute qualité. Surprenant et agréable. Pour les passionnés, inévitable.

Magnifique ouvrage, absolument fabuleux, aussi bien sur le fond que sur la forme ! C'est incroyable de pouvoir lire (ou relire) "Vingt mille lieues sous les mers" de cette manière. On a vraiment l'impression que c'est Jules Verne qui vous a donné le manuscrit ! Très grande qualité de reliure, de papier. De belles gravures.
Dernière chose : j'ai très rarement vu un emballage aussi soigné ! L'ouvrage est vraiment très bien protégé et il est arrivé dans un état impeccable.
A ce niveau, le prix n'a plus aucune importance.

Génial !

Le ramage et le plumage : bravo aux Editions des Saints-Pères pour ce travail magnifique !

Ca donne vraiment envie de l'avoir dans sa bibliothèque ! Vivement le 2 décembre !