Tirage vert émeraude,
numéroté de 1 à 1000,

$240 $

Le Livre de la Jungle
Grand format (25 x 35 cm)
Le manuscrit est en anglais

Plus de détails

Christmas tree Livraison express offerte livraison gratuite

Le Livre de la Jungle, le manuscrit de Rudyard Kipling

Il est impossible aujourd’hui, pour qui évoque l’œuvre de Rudyard Kipling, enchanteur de l’imaginaire depuis plus de 120 ans, toutes générations et pays confondus, de ne pas penser immédiatement au visage de Mowgli, aux silhouettes de Baloo et Bagheera, aux colonnes en ruines dans la jungle. À l’Inde. Au-delà de l’indiscutable pilier culturel que sont devenus les contes du Livre de la Jungle, les diverses adaptations qui en ont été faites ont contribué à rendre ces personnages et décors des éléments familiers, intimes, amicaux.

Le manuscrit du Livre de la Jungle offre au lecteur une plongée dans l’écriture de Rudyard Kipling, et à la découverte de quelques croquis émouvants – principalement de paysages et d’animaux – dans les marges des pages. Dans cette édition, il est reproduit avec les illustrations exceptionnelles de l’artiste français Maurice de Becque.

manuscrit du livre de la jungle

Suis ton rêve, encore et encore, et seulement lui. (Rudyard Kipling - Rewards and Fairies)

Rudyard Kipling, écrivain prolifique et nostalgique des Indes

Le rêve de Rudyard Kipling, depuis son plus jeune âge, était d’écrire. En Angleterre, nostalgique des Indes où il était né et avait grandi pendant les premières années de sa vie, lors de ses études, il apprit à affûter la plume. Le talent précoce de l’écrivain en herbe ne passait pas inaperçu : ses parents – ardents et attentifs supporters avant l’heure – firent même imprimer, à son insu à Lahore, Schoolboy Lyrics, recueil rassemblant une vingtaine de ses poèmes…

livre du livre de la jungle de Rudyard Kipling

De son enfance jusqu’à sa mort en 1936, Kipling aura ainsi composé des milliers de vers, des centaines de nouvelles, quatre romans, des récits de voyage, des essais et une vaste somme d’articles, de préfaces, de discours… sans parler de sa correspondance. Si certains documents ont été détruits, subsistent heureusement de nombreux carnets de notes, des tapuscrits, des mises au net, des livres annotés, des épreuves corrigées, des esquisses et des dessins, des textes parfois recopiés au propre par ses proches.

Un manuscrit publié pour la première fois

À la fin des années 1890, auréolé de ses succès littéraires, Rudyard Kipling – accompagné de son épouse Caroline et conscient de la valeur de ces documents –, relie et transmet un certain nombre de manuscrits à des bibliothèques et à des universités prestigieuses. Le manuscrit du Livre de la Jungle, légué par Caroline Kipling à la British Library en 1940*. Pour la première fois depuis 120 ans, il est aujourd’hui publié.

Mowgli, Baloo et Bagheera naissent sous la plume de Kipling

Dans quel état d’esprit Kipling entama-t-il la rédaction des 7 histoires qui formèrent le premier Livre de la Jungle ? En 1892, le jeune homme est loin d’être un inconnu. Son premier livre, Simples Contes des collines, est paru en 1888. Depuis La Lumière qui s’éteint, il est encensé à la fois par la critique et le public : il est considéré comme le nouveau Charles Dickens. Après avoir voyagé en Afrique du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon, il s’installe avec Caroline dans une maisonnette du Vermont, où naissent leur fille aînée Joséphine. L’écrivain se met au travail, Mowgli, Baloo et Bagheera apparaissent sous sa plume.

Facsimile kipling

Les paysages, le climat pourtant rude, la simplicité du quotidien – entrecoupé par les visites de Kipling père ou encore d’un certain Arthur Conan Doyle – mais aussi le livre Nada le Lys de Rider Haggard, inspirent l’écrivain. En novembre 1892, il termine « une histoire de loups intitulée Les Frères de Mowgli ». Le conte, mettant en scène un « petit d’homme » élevé par le clan des loups, est le début d’une série d’aventures palpitantes prolongées par la création d’autres personnages cultes comme la vaillante mangouste Rikki-Tikki-Tavi, Kotick le phoque blanc ou encore Kala Nag dans Toomaï des Éléphants.

Le fruit de plusieurs années d’écriture

Le document composé de 173 pages contient les contes du Livre de la Jungle et du Second Livre de la Jungle – un feuillet central porte d’ailleurs l’instruction « Other Jungle Book » pour distinguer les deux ensemble – et de nombreux chants, comme « Darzee Song » ou « The Returning Hunter ».

Les brouillons de « Parade-Song of the Camp-Animal », « Rikki-Tikki-Tavi », « Road Song of the Bandar-Log », ou encore les vers ouvrant Le Phoque blanc et Les Frères de Mowgli, offrent une immersion instantanée, sans préambule, au lecteur, avant de laisser apparaître l’incipit connu de l’ouvrage :

écriture manuscrite de Rudyard Kiplig - le livre de la jungle

Il était sept heures d’une soirée très chaude, sur les collines de Seeonee, quand père Loup s’éveilla de son somme journalier, se gratta, bâilla et détendit ses pattes l’une après l’autre pour dissiper la sensation de paresse qu’il sentait encore à leurs extrémités.

Le lecteur peut suivre avec aisance la narration et les dialogues, même si les contes ne sont pas classés dans l’ordre des éditions de 1894 et 1895. L’écriture est régulière, assurée, recouvrant très largement les feuillets. Si quelques différences sont à noter dans les titres, et que Kipling reprend quelques contes (Quiquern, ou encore L’Ankus du Roi), les variations sont peu nombreuses pour un ouvrage d’une telle densité. Quelques mots barrés, changés pour d’autres, indiquent le souci de précision et de rythme qui est celui de Kipling. Lequel griffonne aussi des instructions d’agencement ou de typographie, des calculs énigmatiques, des listes de titres barrés, un « Urgent » étonnant. Le conte Toomaï of the Elephants est sans doute celui qui porte le plus de corrections, au crayon rouge.

Kipling met un point final à son travail sur les deux Livres de la Jungle en novembre 1892 et mars 1895, respectivement. Dans ce manuscrit que, à l’instar des enfants, on souhaiterait ne jamais voir se terminer, ce sont les feuillets de l’inoubliable Loi de la Jungle qui viennent clore le document :

Voici donc les Lois de la Jungle, nombreuses et puissantes. Mais la première d’entre elles, colonne vertébrale de l’ensemble, est d’obéir.

Illustré avec 96 eaux-fortes de Maurice de Becque

Nous avons choisi d'enrichir ce fac-similé de 96 illustrations de Maurice de Becque (1878-1938) réalisées en 1924. Maurice de Becque est un artiste français et animalier de renom également connu pour avoir illustré L’Appel de la forêt de Jack London, Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire ou encore des poèmes de Leconte de Lisle…

illustrations le Livre de la jungle

* Rudyard Kipling est décédé en 1936, et Caroline Kipling en 1939.

Sources:

- Charles Carrington, Rudyard Kipling. His life and work. Penguin literary biographies, in association with Macmillan, London, 1955.

- Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle. Traduction de Louis Fabulet et Robert d'Humières. Illustrations de Roger Reboussin. Delagrave, Paris, 1948.

- Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle. Le IIe Livre de la jungle. Illustrations de Maurice de Becque. Éditions du Sagittaire, chez Simon Kra, Paris, 1924.

- Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle. Illustrations de J.L. Kipling, W. H. Drake et P. Frenzeny. Macmillan & Co, London, 1894.

- Rudyard Kipling, Mais ceci est une autre histoire. Traduit par Madeleine Vernon et Henry-D. Davray. Avec un essai de bibliographie par les traducteurs. Mercure de France, Paris, 1930.

- Barbara Rosenbaum, Index of English Literary Manuscripts, vol. IV, Part 2. Mansell Publishing, London, 1990.

manuscrit du livre de la jungle - Editions des Saints Peres

Édité en grand format

Cette édition vert émeraude a été
tirée à 1000 exemplaires.

Chaque coffret est fabriqué à la main.

AA