Tirage bleu nuit,

numéroté de 1 à 1000,

200 €
Édition anglaise
Grand format (25 x 35 cm)

Plus de détails

 
Frankenstein, titre manuscrit
 

La créature de Frankenstein est devenue si célèbre que ses formes et ses traits ont vampirisé ses deux créateurs : d’une part, le savant suisse qui est le héros du livre – Victor Frankenstein –, et d’autre part, l’auteure du roman elle-même, Mary Shelley. À un point tel que ‘Frankenstein’ est fréquemment le nom que l’on attribue, à tort, au monstre ressuscité du royaume des morts. Une notoriété qui perdure depuis maintenant plus de deux siècles…

Comment se douter que ce manuscrit original, soit trois cents pages rédigées dans deux larges carnets conservés à la prestigieuse Bodleian Library d’Oxford, en Angleterre, depuis 2004, aurait une telle portée dans le monde des lettres, du cinéma, du théâtre, et des arts en général ? On ne compte plus les adaptations et réappropriations diverses de ce roman paru anonymement, à cinq cents exemplaires seulement, le 1er janvier 1818. Le texte est d’abord attribué au poète Percy Bysshe Shelley – sans doute parce qu’il en signe la préface de cette première édition –, et il est traduit pour la première fois en français en 1821.

Été 1816. À l’âge de 18 ans, Mary Wollstonecraft Godwin séjourne au bord du Lac Léman en Suisse. Elle est en compagnie de celui qui deviendra son mari, Percy Shelley, de sa demi-sœur par alliance Claire Clairmont, et de quelques amis, l’écrivain Lord Byron et John Polidori, un médecin italien. La Villa Diodati, louée par Byron, à Cologny – près de Genève – est splendide. Toutes les conditions semblent réunies afin que la villégiature soit idéale, pour des jeunes gens de leur âge qui aiment à se réunir. Tout, sauf le temps, maussade à souhait, qui les conduit à rester enfermés des jours entiers dans la Villa. Les discussions vont bon train, autour des expériences d’un certain Erasmus Darwin – grand-père de Charles Darwin – et de lectures – comme Fantasmagoriana, ou Recueil d'histoires d'apparitions de spectres, revenans, fantômes, etc. À tel point que lors d’une orageuse soirée, pour se distraire, Lord Byron lance l’idée d’un concours : "c’est à celui qui inventera la meilleure histoire de fantômes..."

“We will each write a ghost story”

le manuscrit original de Frankenstein de Mary Shelley

Le pari galvanise les amis. Lord Byron lui-même se met à rédiger les bases de ce qui deviendra une nouvelle reprise par John Polidori, Le Vampire – ‘The Vampyre’–, publiée trois ans plus tard dans The New Monthly Magazine. On peut supposer que Percy se pique au jeu également, lui dont la poésie est reconnue dans le monde littéraire, et qui vient de faire paraître l’un de ses poèmes majeurs, Alastor ou l'Esprit de la solitude – "Alastor, or The Spirit of Solitude". Mais sa fiancée, Mary, est bien décidée à rédiger une histoire à glacer le sang, elle aussi. Elle s’attelle à la tâche sans imaginer que son roman deviendra culte, inspirant des générations de lecteurs, d’écrivains et de réalisateurs.

Que peut-il se passer dans l’esprit vif de celle qui a quitté son foyer familial si tôt, en compagnie de l’homme qu’elle aime, ce dernier étant par ailleurs précédé d’une sulfureuse réputation ? Désire-t-elle l’impressionner ? Rivalise-t-elle par jeu, par un goût prononcé pour la littérature, ou les deux ? La culture intellectuelle de Mary est assez vaste, son père y a veillé. Et Frankenstein va puiser dans plusieurs genres : gothique, fantastique, épouvante… L’histoire qui naît sous la plume de Mary explore de nombreuses thématiques, comme le mythe de Prométhée, et les avancées de la science. Avec probablement une touche très personnelle : certains spécialistes pensent en effet que l’idée primordiale qui sous-tend Frankenstein, à savoir la capacité de redonner la vie à ce qui est éteint, a été soufflée à Mary par un drame personnel, la perte de son bébé de sept mois quelques temps auparavant…

L'écriture de la romancière se déploie avec élégance pour dessiner un personnage qui va produire autant de répulsions que de fascination. Et Percy, perché au-dessus de son épaule, la relit avec attention. Il va jusqu’à annoter le manuscrit : serait-on ici face à un dialogue à la fois littéraire et intime entre les amants, esquissé au fil des pages ? Leur écriture est très similaire, aussi n’est-il pas toujours possible de faire la différence entre ce que Percy a pu écrire en marge, et ce que Mary a pu elle-même réviser. On ne peut toutefois que constater le travail fourni sur la rythmique, Mary veillant, semble-t-il, tout particulièrement à éviter les répétitions dans son texte.

Est-ce en partie grâce à Percy que le style de Mary se fait plus limpide et que la fameuse créature monstrueuse de Victor Frankenstein prend au fur et à mesure un visage et un corps plus humain ?

Mary Shelley livre manuscrit

Publié en 1818, Frankenstein ou le Prométhée moderne est un succès immédiat. Mary Shelley va cependant le remanier pour la version qui paraît en 1831.

En dépit d’autres romans, de poèmes et récits de voyage, édités de son vivant, Frankenstein reste l’œuvre incontestablement majeure de Mary Shelley. Un roman qui reflète peut-être en partie l’indépendance caractéristique de la romancière, fille de la philosophe féministe Mary Wollstonecraft et de l’écrivain politique William Godwin, ayant toutefois choisi de se consacrer à l’écriture et à la postérité de son époux disparu accidentellement trop tôt ; de même qu’il fait sans doute écho à toutes les tragédies personnelles vécues par Shelley, dont l’existence fut marquée, dès l’enfance, par une série de deuils de ses proches...

Frankenstein facsimile

Une préface signée par Maxime Chattam (en français)

Maxime Chattam est un des maîtres incontestés du thriller de ces dernières années. Bercé par la culture américaine et anglo-saxonne, nourri d’une littérature fantastique et à suspense, ayant effectué des études de criminologie, il a commencé sa carrière littéraire en France avec le roman L’Âme du mal en 2002 (éditions Michel Lafon). Il est également l’auteur d’une série pour adolescents à succès, Autre-Monde (Albin Michel, 2008-2018).

Maxime Chattam est membre du collectif d'artistes La Ligue de l'Imaginaire. Frankenstein, de Mary Shelley, ou encore Le Horla, de Guy de Maupassant, font partie des lectures qui ont en partie façonné son univers d’écrivain.

extrait du manuscrit de Frankenstein
le manuscrit original de Frankenstein de Mary Shelley

Logo Figaro

Le Voyage au bout de la Nuit : Rencontre avec Henri Godard et quelques céliniens à l'occasion de la publication du manuscrit original. Il évoque les longs combats des céliniens, le manuscrit original de Voyage au bout de la nuit acquis en 2001 par la BNF et que les Éditions des Saints Pères s'apprêtent à éditer. (...)

Logo Le Monde

A la Recherche du temps perdu : Dans A la recherche du temps perdu, la suite de romans de Marcel Proust, une célèbre scène a donné naissance à une expression entrée dans le langage courant, et désignant un souvenir qui nous frappe brusquement. Dans Du côté de chez Swann, Marcel est plongé dans ses souvenirs d'enfance par le goût d'une madeleine trempée dans du thé et offerte par sa mère. (...)

Logo Le Point

L'Écume des jours : 54 ans après sa mort, l'auteur bat tous les records de vente avec la luxueuse édition du manuscrit de L'Écume des jours. Autre succès inattendu : une jeune maison d'édition, les Éditions des Saints-Pères, vient d'éditer un magnifique ouvrage de collection qui reproduit le manuscrit du roman. Ce dernier est rédigé au dos d'imprimés de l'Afnor (Association française de normalisation), où Boris Vian "travaillait". (...)

Logo Tf1

La Bible : A l’occasion des fêtes de fin d’année, les maisons d’édition sortent toujours des livres d’exception, celle des Saints Pères vient d’achever un projet un peu fou, vous allez le voir : éditer un manuscrit unique, la première traduction de la Bible en français. L'original, lui, est à la British Library de Londres. (...)

Logo France 2

Alice au Pays des Merveilles : Aujourd'hui elle signe la préface d'une très belle réédition, elle va nous dire pourquoi ce livre a vraiment quelque chose de magique, voici maintenant l'invitée des cinq dernières minutes, Amélie Nothomb, merci vraiment d’être avec nous pour nous parler de la publication du manuscrit d’Alice aux Pays des Merveilles publié aux Éditions des Saints Pères (...)

Canal Plus

Les Fleurs du Mal : Regardez-moi cette merveille, parce que c’est quand même une merveille ! C’est une édition du manuscrit original des Fleurs du Mal qui date de juin 1857 ! Alors on appelle ça des épreuves corrigées, elles comprennent les ratures, les modifications, les réctifications de l'auteur, juste après les remarques de son éditeur, avant publication. C’est un truc de fétichiste en fait (...)

Logo France 5

La Nuit des Temps : Le précurseur de la science fiction française René Barjavel a-t-il gardé tout son pouvoir de séduction ? Les Éditions des Saints Pères ont en tout cas décidé de rééditer une version luxueuse de La Nuit des Temps paru il y a 50 ans. Un roman qui mêle le récit d'aventure, l'utopie et le drame amoureux. C'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui s'aiment et qu'on va essayer de séparer pour sauver une civilisation (...)

The New York Yimes logo

Mrs Dalloway : Thanks to a new reproduction of the only full draft of Mrs. Dalloway, handwritten in three notebooks and initially titled “The Hours,” we now know that the story she completed — about a day in the life of a London housewife planning a dinner party — was a far cry from the one she’d set out to write (...)

The Guardian Logo

The Grapes of Wrath : The handwritten manuscript of John Steinbeck’s masterpiece The Grapes of Wrath, complete with the swearwords excised from the published novel and revealing the urgency with which the author wrote, is to be published for the first time. There are scarcely any crossings-out or rewrites in the manuscript, although the original shows how publisher Viking Press edited out Steinbeck’s dozen uses of the word “fuck”, in an attempt to make the novel less controversial. (...)

Die Welt Logo

Frankenstein : Im von einem Vulkanausbruch verdunkelten Sommer 1816 erlebte die Literatur einen ihrer feinsten Momente. In einer Villa am Genfer See verabredeten Lord Byron und sein Leibarzt John Polidori, Percy Bysshe Shelley und seine erst neunzehnjährige Frau Mary Shelley, jeder eine Schauergeschichte zu schreiben. (...)

Avis Clients

Brandy Anderson

I just received my copy of 'Frankenstein' and I am so love with the edition. The book is gorgeous, well-made, and it lights up my Shelleyan heart. I cannot recommend this book, or SP books enough. They have been very pleasant to order from, they've been prompt in customer service, and their product is beyond compare. I'm very pleased!!!

Megan G

Very beautiful.