Une saison en enfer de

1000 exemplaires numérotés

$160 $

Le manuscrit de Une saison en enfer
écrit de la main d'Arthur Rimbaud.
Présenté dans un tableau entre-deux-verres
(3 feuillets autographes)

Plus de détails

Arthur Rimbaud : Une saison en enfer

Le plus précoce de tous les poètes se doutait-il que cette œuvre, « prodigieuse autobiographie spirituelle » selon Verlaine, serait l’une des plus lues au monde, plus d’un siècle après sa mort ? Le 10 juillet 1873, dans une chambre d'hôtel à Bruxelles, Paul Verlaine, ivre, tire sur lui à deux reprises avec un revolver, lors d’une dispute. « Voilà pour toi, puisque tu pars ! » sont les mots de l’amant déçu, qui sera arrêté et jeté en prison. Rimbaud retourne à la ferme de Roche, propriété de sa mère, pour panser ses blessures – celle au poignet étant sans doute la moins traumatisante. Il s'enferme dans le grenier et termine son livre qui paraîtra en octobre.

Série limitée : 1000 exemplaires numérotés

Ce tableau est constitué des seuls fragments retrouvés du brouillon d’Une saison en enfer, rédigés sur quatre pages. Ils sont des esquisses de Mauvais sang, de Nuit de l'enfer et d’Alchimie du verbe. Au verso de deux de ces feuillets figurent les fragments de ce que la postérité appellera – le plus souvent – ʺProses évangéliquesʺ, contemporaines de la genèse d’Une saison en enfer et parodiant l’Évangile de saint Jean.

Rédigé entre avril et août 1873, alors qu’il n’a pas encore dix-neuf ans, Une saison en enfer est le seul livre qu’Arthur Rimbaud ait lui-même fait imprimer, par l’Alliance typographique à Bruxelles, à compte d’auteur – le tirage de 500 exemplaires ne sera jamais vendu, Rimbaud n’ayant pas payé l’imprimeur, et il sera retrouvé intact en 1901. (L’éditeur, Jacques Poot, acceptera néanmoins de lui céder une dizaine d’exemplaires que Rimbaud distribuera parmi quelques amis, dont Verlaine.)

Les fragments furent conservés par Isabelle Rimbaud, sœur cadette du poète. Son époux, connu sous le nom de Patterne Berrichon, vendit le document. Les fragments passèrent entre plusieurs mains de collectionneurs, dont celles de Jacques Guérin, qui l’acheta au libraire Matarasso en 1953. La BNF exerça son droit de préemption et l’acquit pour 2,9 millions de francs le 17 novembre 1998.

Note 

Intime avec Rimbaud

Superbe reproduction (les contours du 3eme feuillet auraient mérités un traitement identiques aux deux premiers... les traits blancs de la découpe apparaissent.. mais je pinaille!). Un voyage dans le processus créatif d'un chef d'œuvre.

Note 

Exceptionnel

L'encadrement met merveilleusement en valeur le manuscrit ! Merci pour votre travail. Offert à un amoureux de littérature comblé.

Autres Tableaux Manuscrits

Manuscrits