Manuscrit enluminé

$140 $

Enluminure du manuscrit 
Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne,

par Jean Bourdichon.
Tableau de 30 cm x 40 cm.

Plus de détails

livraison gratuite Livraison gratuite

Un manuscrit exceptionnel (1503-1510)

Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne est l’un des joyaux enluminés du début du XVIe siècle. Il fut réalisé pour Anne de Bretagne, reine de France (née en 1477 à Nantes), et resté en sa possession jusqu’à sa mort en 1514 au château de Blois. Fille de François II, reine de France à travers ses mariages avec Charles VIII (le 8 février 1492, elle est la première reine sacrée et couronnée à la basilique de Saint-Denis) puis Louis XII, reine des Romains, Duchesse de Milan, Reine de Naples et de Jérusalem, Comtesse d’Etampes, elle fut un personnage clé de l’indépendance du duché de Bretagne au sein du royaume de France.

A la cour, la Reine s’entoure d’artistes, poètes, auteurs et musiciens ; c’est une mécène accomplie. Elle possède une vaste bibliothèque, dans les rayons desquels se trouvent quelques livres d’heures somptueux, dont celui-ci, qui fait partie des plus connus au monde, notamment pour bordures florales figurant plantes, insectes et petits animaux.

Manuscrit enluminé de la Nuit de Noël - Nativité

Ce manuscrit a été enluminé par Jean Bourdichon (né à Tours en 1456 ou 1457), enlumineur de la cour de France et peintre attitré de Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne est le chef-d’œuvre le plus connu de cet artiste formé dans l’atelier de Jean Fouquet, peintre illustre de la Renaissance, sans doute auprès du fils de Jean Fouquet, le Maître du Boccace de Munich (pseudonyme de l’artiste).

Pour la réalisation de ce manuscrit, composé de 238 folios de parchemin épais (300 × 190 mm), Jean Bourdichon aurait touché la somme de 1050 livres tournois versée en six cents écus d'or. Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne a été en la possession de Claude de France, de François Ier, de Louis XIV (cabinet de curiosités du château de Versailles), de Louis XV puis de Louis XVI. Il a été transféré à la Bibliothèque nationale de France à la Révolution en 1795*.

Nuit de Noël - Nativité

Parmi les miniatures nombreuses des Grandes Heures d’Anne de Bretagne, la scène de la Nativité, encadrée par un trompe-l’œil doré rehaussé de noir, est aussi extraordinaire par sa réalisation que par ses symboles. On y retrouve les éléments traditionnels de la nuit de Noël : dans une étable peu protégée de l’extérieur, à Bethléem, l’enfant Jésus de Nazareth est couché dans une mangeoire pour animaux – cripia, ou crèche en latin –, veillé par Marie et Joseph, réchauffé par la présence de l’âne et du bœuf.

Manuscrit religieux du XVIe siècle

L’abri semble minuscule, son toit est démoli et le ciel transparaît au-delà de colonnes brisées. Quatre bergers dans le fond assistent à la scène, spectateurs attentifs et recueillis. Le paysage extérieur, entre-aperçu derrière les bergers, tout comme l’intérieur de la grange, évoque le dépouillement.

Quatre sources de lumières illuminent la scène. La première vient de l’enfant lui-même, posé sur la paille ; la deuxième, de l’auréole de sa mère, la Vierge, dont le bleu du vêtement contraste avec les murs sombres des lieux ; la troisième est celle, généreuse et puissante, des rayons de l’étoile de Bethlehem qui filtrent par le toit fissuré protégeant à peine Jésus, Marie et Joseph – au-dessus de la tête duquel se trouve également une auréole, plus discrète que celle de Marie. Ces quatre sources sont les éléments enluminés du tableau. En revanche, la lanterne tenue par Joseph ne l’est pas, indiquant peut-être par là un contraste entre la lumière terrestre et la lumière divine – les deux se rencontrant grâce à la naissance de Jésus ?

Inscription sur le cadre en latin :

•PVER•NATVS•EST•NOBIS•ET•FILI•DAT•EST•NOBIS

UN ENFANT NOUS EST NÉ ET UN FILS NOUS EST DONNÉ

* Ms Latin 9474.

Manuscrit médieval enluminure de Jésus

Sources :

- https://gallica.bnf.fr/

- https://archivesetmanuscrits.bnf.fr/

- Codices Illustres. Les plus beaux manuscrits enluminés du monde 400 à 1600, de Ingo F. Walther et Norbert Wolf, éditions Taschen (Paris, 2014).

- Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne (Merveilles de L'Enluminure), avec Régine Pernoud, Editions de Crémille (1989).

Cadre en bois, fabriqué en France.

Le document est présenté dans un tableau de 30 cm x 40 cm.

Chaque encadrement est assemblé à la main dans nos ateliers à Cambremer.


Logo Figaro

Le Voyage au bout de la Nuit : Rencontre avec Henri Godard et quelques céliniens à l'occasion de la publication du manuscrit original. Il évoque les longs combats des céliniens, le manuscrit original de Voyage au bout de la nuit acquis en 2001 par la BNF et que les Éditions des Saints Pères s'apprêtent à éditer. (...)

Logo Le Monde

A la Recherche du temps perdu : Dans A la recherche du temps perdu, la suite de romans de Marcel Proust, une célèbre scène a donné naissance à une expression entrée dans le langage courant, et désignant un souvenir qui nous frappe brusquement. Dans Du côté de chez Swann, Marcel est plongé dans ses souvenirs d'enfance par le goût d'une madeleine trempée dans du thé et offerte par sa mère. (...)

Logo Le Point

L'Écume des jours : 54 ans après sa mort, l'auteur bat tous les records de vente avec la luxueuse édition du manuscrit de L'Écume des jours. Autre succès inattendu : une jeune maison d'édition, les Éditions des Saints-Pères, vient d'éditer un magnifique ouvrage de collection qui reproduit le manuscrit du roman. Ce dernier est rédigé au dos d'imprimés de l'Afnor (Association française de normalisation), où Boris Vian "travaillait". (...)

Logo Tf1

La Bible : A l’occasion des fêtes de fin d’année, les maisons d’édition sortent toujours des livres d’exception, celle des Saints Pères vient d’achever un projet un peu fou, vous allez le voir : éditer un manuscrit unique, la première traduction de la Bible en français. L'original, lui, est à la British Library de Londres. (...)

Logo France 2

Alice au Pays des Merveilles : Aujourd'hui elle signe la préface d'une très belle réédition, elle va nous dire pourquoi ce livre a vraiment quelque chose de magique, voici maintenant l'invitée des cinq dernières minutes, Amélie Nothomb, merci vraiment d’être avec nous pour nous parler de la publication du manuscrit d’Alice aux Pays des Merveilles publié aux Éditions des Saints Pères (...)

Canal Plus

Les Fleurs du Mal : Regardez-moi cette merveille, parce que c’est quand même une merveille ! C’est une édition du manuscrit original des Fleurs du Mal qui date de juin 1857 ! Alors on appelle ça des épreuves corrigées, elles comprennent les ratures, les modifications, les réctifications de l'auteur, juste après les remarques de son éditeur, avant publication. C’est un truc de fétichiste en fait (...)

Logo France 5

La Nuit des Temps : Le précurseur de la science fiction française René Barjavel a-t-il gardé tout son pouvoir de séduction ? Les Éditions des Saints Pères ont en tout cas décidé de rééditer une version luxueuse de La Nuit des Temps paru il y a 50 ans. Un roman qui mêle le récit d'aventure, l'utopie et le drame amoureux. C'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui s'aiment et qu'on va essayer de séparer pour sauver une civilisation (...)

The New York Yimes logo

Mrs Dalloway : Thanks to a new reproduction of the only full draft of Mrs. Dalloway, handwritten in three notebooks and initially titled “The Hours,” we now know that the story she completed — about a day in the life of a London housewife planning a dinner party — was a far cry from the one she’d set out to write (...)

The Guardian Logo

The Grapes of Wrath : The handwritten manuscript of John Steinbeck’s masterpiece The Grapes of Wrath, complete with the swearwords excised from the published novel and revealing the urgency with which the author wrote, is to be published for the first time. There are scarcely any crossings-out or rewrites in the manuscript, although the original shows how publisher Viking Press edited out Steinbeck’s dozen uses of the word “fuck”, in an attempt to make the novel less controversial. (...)

Die Welt Logo

Frankenstein : Im von einem Vulkanausbruch verdunkelten Sommer 1816 erlebte die Literatur einen ihrer feinsten Momente. In einer Villa am Genfer See verabredeten Lord Byron und sein Leibarzt John Polidori, Percy Bysshe Shelley und seine erst neunzehnjährige Frau Mary Shelley, jeder eine Schauergeschichte zu schreiben. (...)